Carnet de bord

La philosophie du voyage

Ce voyage, c’est l’histoire banale d’une femme et d’un homme qui, aspirés par le tumulte de la vie, s’aperçoivent que leurs filles grandissent et constatent, impuissants, que le temps passe vite et emporte avec lui des moments magiques et merveilleux qu’ils n’ont pas pu, pas su, prendre et savourer en famille.

C’est aussi la vie qui parfois se montre dure, cruelle et qui, sans que l’on sache pourquoi, décide de ne pas aller plus loin avec un tel, ou tel autre.

Conscients de cela nous avions souvent rêvés d’une parenthèse de vies qui nous permettrait de ralentir le temps et de le prendre afin de construire et vivre une véritable aventure familiale.

L’aventure a commencée à se dessiner à bord d’un catamaran, puis en camping-car tout terrain en Amérique du Sud avant de se concrétiser en version plus « soft » et confortable sur le continent nord-américain. Au final, peu importe le mode ou la destination, l’essentiel étant de partir et s’ouvrir ensemble sur une partie du monde qui nous entoure, vivre ensemble nos joies et nos tristesses, partager nos audaces et nos peurs et surtout écouter et apprendre de l’autre, des autres.

La première satisfaction réside dans notre capacité à avoir pu programmer et organiser cette parenthèse un peu folle. Alors un grand merci à toutes celles et ceux qui, de près ou de loin, par leurs actions ou leurs soutiens nous ont accompagnés dans la mise au point de cette aventure.

A l’heure du départ, l’euphorie de la préparation a laissé la place aux doutes et aux incertitudes, qu’allons-nous chercher au juste…

L’idée à germée il y a 19 ans, elle s’est développée, tout comme notre famille et le moment est venu de grandir ensemble le temps d’un voyage

Fabrice

Le temps d’une pause pour se retrouver ensemble en famille. Sans oublier Adeline et Julie qui sont avec moi par la pensée et par l’amour que je leur porte.

Isabelle

J’ai hâte d’être au Mexique et à Hawaï !

Léa

Bonjour tout le monde, bienvenu dans le temps d’un voyage, j’espère que cela va vous plaire !

Laura

Le camping car

En bon Québécois que nous sommes devenus, nous avons pris l’habitude d’appeler notre nouvelle maison le VR pour Véhicule Récréatif ! C’est le nom d’usage ici ou « motorisé », aux US c’est RV pour « Recreational Vehicle », bref il faut croire qu’il n’y a qu’en France que l’on utilise l’anglicisme Camping-car !

Notre VR est un motorisé de classe A, les adeptes français diraient qu’il s’agit d’un profilé. Nous avons choisi le modèle Georgetown 351 DS de chez Forest River en version Bunk Beds ou lits superposés. L’objectif étant de pouvoir créer un petit espace à soi pour chacune des filles et surtout que les lits soient disponibles sans avoir à déplier le canapé lit chaque soir. Autre avantage par rapport à une roulotte, les occupants peuvent se déplacer librement en roulant et donc plus besoin de pause pipi !

Il s’agit d’un 36 pieds (36.3 exactement) c’est-à-dire qu’il mesure 11 mètres de long. Nous avions déjà vécu 3 semaines dans ce type de véhicule en 2014 à l’occasion d’un séjour au Québec pour visiter la Gaspésie. A nous 5 (car nous avions la chance d’avoir Julie) nous avions loué le même type de véhicule, et cette taille nous avait alors semblé bien appropriée pour un long séjour. Le volume dégagé sur l’avant avec les sièges conducteurs et passagers qui pivotent et créent un espace très appréciable (type mini cuisine salon salle à manger), notamment lors des jours de pluie…
Ajouter à cela une petite salle d’eau-WC, le couloir avec les lits superposés et enfin la chambre pour les parents à l’arrière, et l’on est rendu à 11 mètres !

Si l’on parle un peu technique, l’ensemble est propulsé par le fameux moteur V10 Triton Ford de 6.8 litres qui développe 350 chevaux ! J’ai cherché l’étiquette avec la petite feuille verte « Eco » je ne l’ai pas trouvée, c’est certainement dû au 32 litres de super nécessaires pour faire 100km…Le VR embarque un réservoir d’essence de 300 litres ( forcément !) et un réservoir de propane de 95 litres (chauffage, plaques de cuissons et four). L’électricité est produite par un parc de 4 batteries qui délivrent du 12v et du 110v via un onduleur de 3500W. Les batteries sont rechargées lorsque le VR roule, lorsqu’il est raccordé au réseau électrique (camping) ou en dernier recours, via une génératrice essence embarquée de 5500W, bref pas de coupure d’électricité à prévoir en théorie !

Si l’on passe à la pesée, le véhicule chargé affiche un petit 9 tonnes.Vous l’aurez compris, il n’est pas question de faire du tourisme et de visiter les grandes villes avec ce véhicule, c’est pourquoi il va tracter notre Jeep Patriot avec une remorque-sellette appelée « Dolly ».

Au final, nous allons sillonner le continent Nord-américain avec un ensemble de 17m de long et de 10.85 tonnes, le tout avec un permis B (voiture), bienvenue en Amérique !