Après avoir fait une halte sur le camping municipal de Kitwanga, où nous faisons la rencontre d’un couple de cycliste, Kiti une chinoise et Marc un anglais, nous partons pour Prince Georges. Nous ne ferons que passer la nuit sur le parking du supermarché Wallmart avant de repartir pour Prince Rupert.

Nous choisissons le camping au plus près des docks pour faciliter notre départ en ferry pour l’Alaska dans les prochains jours.

À cette période de l’année, c’est la saison des baleines qui remontent du sud en direction du cercle polaire pour faire le plein de nourriture. Nous choisissons de faire une excursion en bateau avec la compagnie Adventure Tours, nous ne serons pas déçus… Nous sommes émerveillés de voir ses magnifiques mammifères marins. Les baleines à bosses sont en grand nombre et le capitaine du bateau, un passionné, les connait visiblement très bien. Il semble même être complice avec elles, il manœuvre le bateau en respectant leurs déplacements afin de ne jamais les gêner et coupe les moteurs à mainte reprise. En échange, les baleines semblent lui donner, par moment, la permission de s’approcher ou alors, de venir d’elles-mêmes en direction du bateau et nous faire profiter du spectacle au plus près. L’une d’elles nous fera la joie d’effectuer un saut majestueux à quelques mètres du bateau. Elles nagent et chassent ensemble en utilisant une technique bien à elles pour attraper le plus de petits poissons possible. En effet, elles se rassemblent sous l’eau et forment un cercle pour capturer leur nourriture en remontant à la surface de l’eau ensemble. Nous avons eu l’immense chance de participer à ce spectacle grandiose et la joie de voir nos filles en admiration devant ces fabuleux cétacés dont elles se souviendront certainement très longtemps !!

Nous observons également des « sea lions », lions de mer ou otaries, jonchés sur les rochers qui forment de petites iles.

Le lendemain, nous partons visiter Prince Rupert qui ne présente pas de grands intérêts touristiques mais regorge de poissons et nous faisons le plein de salmon (saumons), cod (morues), halibut (flétans) après avoir dégusté un fish and chips délicieux….Nous visitons également l’ancienne cannerie (conserverie) de Port Edward où nous faisons la connaissance d’un lyonnais (si si !) qui, après avoir cherché du travail dans le New Brunswick, a finalement atterri de l’autre côté du Canada pour s’évader du tumulte de la vie citadine française…

Nous décidons de nous rendre au sommet du mont Hays surplombant la ville et la baie de Prince Rupert. Fabrice a repéré une piste et nous voilà partit pour l’ascension en voiture ! Le chemin n’est praticable qu’en 4x4 mais notre JEEP fera l’affaire et nous arrivons au sommet en faisant preuve de persévérance. Alors que nous pensions être seuls au monde pour profiter du coucher de soleil sur la baie, nous faisons la rencontre d’un bordelais (décidément !) qui est venu ici pour exercer son métier de pilote d’hydravion !

Le lendemain, nous partons pour une randonnée en forêt. Il s’agit ici de forêts humides très denses assez semblables aux forêts tropicales, avec quelques degrés en moins. Aucun animal à l’horizon juste des empreintes laissées dans le sol très boueux par des biches.

Pour la suite de notre expédition, nous avons fait le choix des sacs à dos afin de privilégier le transport en ferry et en avion pour nous déplacer sur les iles d’Alaska. C’est avec un petit pincement au cœur que nous laissons ici notre douillet camping-car. Après le diner, nous fermons la porte de la maison et nous dirigeons, sacs sur le dos, vers le ferry qui va nous mener à Juneau où, en plein mois d’Août,  le mauvais temps nous attend !!!