Nous arrivons par l’entrée Est du parc de Glacier National Park et l’on s’installe dans un RV Park à Hungry Horse. Nous allons pouvoir profiter de la piscine pour quelques jours car ici aussi la chaleur est bien présente. Plusieurs randonnées nous permettent de profiter du parc et de découvrir une faune très variée. C’est dans ce parc que nous verrons notre premier grizzli à 300 mètres de nous. LOGAN PASS est le col où nous verrons le plus d’animaux de tout notre périple avec des chèvres des montagnes, des marmottes, des mouflons, des biches, des chipmuks…..

A l’occasion d’une randonnée qui nous mène à ICEBERG LAKE nous commençons à toucher du doigt les premiers signes du réchauffement climatique. Et oui, ici aussi, les glaciers fondent et les blocs de glace présents dans le lac ressemblent plus à de gros glaçons qu’à des icebergs. Il n’empêche que ce lac est magnifique et c’est un nouvel instant magique où nous profitons de la beauté des lieux et d’une eau d’un bleu émeraude.

Le lendemain, Fabrice profitera de son réveil matinal pour faire une randonnée un peu plus difficile qui était sensée durer 5 heures. Mais J’assure donc seule l’école ce matin mais à l’heure du déjeuner pas de fabrice ! J’attends et patiemment une petite heure supplémentaire avant d’alerter les rangers du parc. Il aura mis finalement 8 heures car une partie de la rando pour atteindre le sommet n’était pas prise en compte dans le timing…. Heureusement malgré sa rencontre avec des Mooses (Orignaux) qu’il aura du contourner et être passé à côté d’un grizzli sans le voir (des randonneurs l’on vu sur le chemin 20 minutes avant) tout s’est bien terminé !

Le jour suivant, nous testons nos kayaks et paddle pour une descente de la Middle Fork Flathead River sur environ 20 km. La journée est magnifique mais l’eau reste très froide car elle provient des glaciers comme vous l’avez compris. Nous rencontrons quelques rapides qui viennent pimenter notre descente et au détour d’un virage en S, fabrice se retrouve bien malgré lui dans l’eau glaciale (12 degrés) ce qui a déclenché un fou rire général sur le kayak…. C’est à l’issue de cette descende de rivière qu’il nous a semblé plus prudent d’équiper Léa et Laura de gilets de sauvetage…

A l’occasion d’une soirée organisée par le parc, nous sommes allés à la rencontre des indiens « les blackfeet » qui nous ont contés la vie de leurs ancêtres dans le parc et nous ont fait profiter de démonstration de danses sacrées.

Le parc de Glacier(USA) et le parc de Waterton (canada) se touchent et sont délimités par la frontière. Ils ont fusionné en 1995 pour donner naissance au parc international de la paix afin de sceller l’amitié entre les deux pays.

Nous passons donc la frontière pour nous rendre à Waterton. C’est ici que nous verrons notre premier renard avant de nous rendre au camping qui était complet. Heureusement pour nous, quelques jours auparavant des ours noirs ont été vus dans le camping ce qui a conduit les autorités du parc à annuler toutes les réservations des campeurs en tente…. Seuls les camping-car et caravanes étaient autorisés ! Nous observerons effectivement les ours à quelques centaines de mètres du camping. En regardant le plan du parc, Léa et Laura seront surprises par la venue d’une biche qui passera juste derrière elles à quelques centimètres…

A l’heure du thé nous profitons du « Tea time » à l’hôtel prince de Galles pour déguster les délicieux petits fours avec vue sur le lac Waterton ; lac que nous traverserons le lendemain en bateau pour une nouvelle randonnée de l’autre côté de la frontière ! L’hôtel a été préservé des flammes lors de l’incendie qui a ravagé la forêt aux alentours l’année dernière.

A l’issu des 10 jours passés dans ces deux parcs, nous mettons le cap au nord, objectif Calgary.