Départ à 5h de Cody pour rejoindre d’une traite le parc de Grand Téton en traversant la partie sud du parc de Yellowstone. J’aime ces moments tôt le matin, le jour se lève alors que l’équipage dort encore, la nature s’éveille et la faune sauvage montre le bout de son museau ou de ses cornes…

Nous pénétrons dans le parc de Yellowstone pour une heure seulement le temps de traverser sa partie sud. Ce secteur du parc a été dévasté par un incendie il y a une dizaine d’année, le paysage de désolation contraste avec l’image que nous nous faisons de ce parc mythique.

Arrivés à Grand téton, nous nous rendons au lac jenny avec l’intention d’y randonner pour la journée. Nous sommes le vendredi 22 juin, première journée de cohabitation avec la foule de touristes et vacanciers qui ont eu la même idée que nous ! Comme à chaque randonnée, nous avons emporté notre « bombe à ours » (spray poivré destiné à repousser une attaque d’ours) mais vu l’affluence sur le sentier, il y a peu de chance d’en apercevoir un ! Par la suite, nous avons appris à gérer cette foule de touristes à majorité asiatique qui se déverse sur les chemins des parcs de renommée mondiale entre fin juin et fin Août. La technique est assez simple au final, optez pour des randonnées de plus d’une heure aller et si possible avec un peu de dénivelé et le tour est joué ! 90% des touristes ont un timing très serré et optent pour plusieurs points d’intérêt en une journée, rares sont ceux qui peuvent consacrer une journée voire une demi-journée pour une randonnée.

Autre technique pour ne pas se mêler à la foule, partir naviguer sur les nombreux lacs et rivières qu’offrent ces grands espaces américains et canadien. C’est ce que nous avons fait avec grand bonheur à Grand Téton, ce qui nous a permis de tester notre kayak gonflable acheté à Cody. Bon, OK Jean-Mi, c’est pas LE Kayak ultra marin et taillé pour l’aventure, mais pour se promener sur l’eau en famille et passer quelques petits rapides, c’est parfait. Le plus compliqué, c’est d’obtenir les permis, certificats et autorisations du Parc pour pouvoir naviguer. Et oui, même pour de petites embarcations comme les notre il nous a fallu, acheter deux permis (valables pour un an uniquement dans le parc de Grand Teton 2x12$) puis se rendre dans un autre centre pour payer la taxe sur les embarcations (valable pour un an dans le Wyoming 2x15$) et obtenir la fiche d’inspection et enfin, de la, se rendre sur le site d’inspection ou un Ranger a négligemment jeté un œil à l’intérieur du sac du paddle board et du Kayak puis tamponné (gratuitement !) notre autorisation de naviguer pour la journée…

Entre balades sur sentier et sur l’eau, nous avons passé de beaux moments à Grand Téton, avec un camp de base superbe (merci Ioverlander) avec vu sur les tétons. Une belle soirée passée à Jackson, petite ville selecte au sud du parc où la moindre maison se monnaie 2 à 3 millions de dollars et qui dispose de petits restaurants fort sympathiques…

Ah, au fait, pourquoi Grand Téton ? Ce sont des trappeurs français qui s’aventurèrent  dans cette région au début du 19ème siècle et qui pénétrèrent sur ces terres des tribus Blackfeet, Crows, Shoshones et Gros-Ventre. Ils baptisèrent les cimes enneigées à plus de 4000m, Grands tétons… l’histoire ne dit pas depuis combien de temps ils étaient partis de chez eux …